Le cri du Triton !

      Aucun commentaire sur Le cri du Triton !

On s’en rend compte dans nos permanences et avec les familles qu’on accompagne, ça n’a jamais été aussi dur de se loger convenablement… Des familles se retrouvent obligées de louer des logements trop petits, trop chers, dans un mauvais état. Derrière on leur refuse l’accès aux dispositifs sensés leur donner accès à un relogement au prétexte d’arguments fallacieux : « les familles se mettraient volontairement dans cette situation pour bénéficier d’un relogement »

Nan mais sérieux ?! Quel mépris de la réalité.

Les bailleurs sociaux traditionnels refusent de donner accès à un logement social à nombre de personnes, prétextant un manque de ressources. Ce n’est pas l’effondrement du parc social de logement du (PACT) SOLIHA qui va améliorer la situation ni un quelconque encadrement des loyers déjà trop chers, qui intervient dans un contexte de spéculation sur les prix depuis 10 ans. Le tout abreuvé d’argent public pour vendre l’image de la ville et de nos quartiers.

Et ouais, il faut bien vendre nos quartiers pour faire la métropole

Et pourtant :les logements sortent de terre à tour de bras sur la métropole, toujours plus, toujours plus haut. Fives et ses chantiers à tous les coins de rue en est un bel exemple.
La ville de Lille fanfaronne de ses 30% de logements sociaux dans les constructions.

Que cache ces chiffres ?

Il y a divers paliers de ressources pour les logements sociaux, le seul permettant un logement des plus démunis est le PLAI. Force est de constater qu’aujourd’hui on en construit peu ou plus assez alors que 39% de la population lilloise y est éligible. Les autres seuils permettent par exemple à une personne seule d’être éligible à un logement social avec prêt de 1700 euros de ressources mensuelles. On se pose donc légitimement la question : où va la politique du logement quand même les bailleurs sociaux ne logent plus les plus démunis ?!
On en revient à notre constat de départ, ils/elles sont laissé-es à la merci du marché trop cher et des marchands de sommeil…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *